Supinfogame, la première école jeu vidéo française
Article paru dans le n°2 de Gaming (décembre 2003)
  En octobre 2002 s'est ouverte Supinfogame, la première école française de jeu vidéo, sur proposition de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) du Valenciennois. Il s'agit d'une émanation de SupInfocom, une école spécialisée en graphisme et conception multimédia créée en 88 et désormais connue dans toute l'Europe -c'est le seul établissement en France, avec la Fémis, à donner officiellement un diplôme de réalisateur numérique.

Selon Alain Hernoux, directeur du service formation de la CCI, "l'inadéquation et l'absence de formations à la conception de jeu vidéo, les sollicitations des éditeurs français, la maturité du secteur et l'expertise valenciennoise en la matière ont donné naissance à Supinfogame". Didier Quentin, assistant pédagogique de l'école, poursuit : "L
a formation a été élaborée en collaboration avec des professionnels comme Frédéric Raynal [Alone in the Dark, LBA] ou Nicolas Gaume [le PDG de feu Kalisto]. Elle présente deux grands axes : game design et gestion de production. Mais nous ne formons pas uniquement des concepteurs ou des chefs de projet, nous formons des gens polyvalents, possédant une vue d'ensemble du développement".

Professionnalisation

Les professeurs et intervenants sont tous des professionnels du jeu. Les matières incluent l'histoire, la culture et l'économie du jeu vidéo, une présentation détaillée des métiers et des étapes de production, etc. Le rôle central du game designer étant de "construire le contenu d'un jeu et de le communiquer à son équipe, à l'éditeur, etc", la prise de parole en public et le travail en groupe sont largement encouragés. La prévalence de l'anglais dans le milieu du jeu n'a pas non plus été oubliée, avec des supports de cours exclusivement dans cette langue.

L'enseignement prend plusieurs formes : cours magistraux, conférences, travaux pratiques, un minimum de six mois de stages (2 mois en 1ère année, 4 mois en 2ème), un prototype interactif à rendre en fin de 2ème année… Les exercices et thématiques sont variés : analyse critique du gameplay et du game design d'un jeu existant, recherche en dix minutes,
à partir d'un thème et d'une contrainted'une idée de jeu qu'il faudra ensuite présenter à l'oral, cours sur les émotions dans le jeu vidéo, et en particulier la peur dans le survival horror... Quelques étudiants ont même participé, à Annecy, à un master class avec le vétéran Doug Church, sur la façon de stimuler la créativité et de poser, sélectionner, regrouper les idées. "Ce n'est pas une formation académique", insiste Didier Quentin. "On met immédiatement les élèves dans le bain. Par exemple, l'année dernière, ils ont dû concevoir et réaliser en équipe, en seulement une semaine, un niveau jouable de Neverwinter Nights –qui s'est parfois révélé très éloigné du concept du jeu".

Bilan

Le bilan de la première année est plutôt positif. "Les élèves se sont rendus compte pendant leur stage qu'ils avaient appris énormément à l'école", constate Didier Quentin. "Face à des problèmes précis, ils se sont rendus efficaces tout de suite. Quatre ou cinq élèves ont même eu une proposition d'embauche. L'un d'eux a accepté". Même enthousiasme du côté des élèves : "Les professeurs nous ont fait part de leurs expériences –positives comme négatives. Cela nous a permis de débroussailler le terrain, d'arriver de l'autre côté du miroir sans nous prendre une claque".

Le coût de la formation est de 5640€ par an. Avant que vous ne brandissiez, indignés, les recherches sociologiques de Bourdieu et Passeron sur la façon dont l'école perpétue les inégalités, précisons que les élèves sont loin d'être tous fortunés. Et que le gouvernement a approuvé le projet d'Ecole Nationale des Médias Interactifs proposé par l'APOM et le SELL. Une école qui serait bipolaire (Valenciennes – Angoulême) et publique, donc gratuite.

> Supinfogame Valenciennes
10 avenue Henri Matisse
59300 Valenciennes
Tél : 03.27.28.43.53
Mail : supinfogame@valenciennes.net

> Liens :
- Le forum des élèves de l'école, regorgeant d'infos
- Une liste utile de formations



>>> Comment rentrer à Supinfogame


L'école recrute une vingtaine d'élèves par an, disposant d'un Bac+2. Les dossiers d'inscription peuvent être demandés dès le 15/01/04, la date limite de dépôt étant le 17/04/04. Après cette présélection, un concours d'une journée a lieu en mai. Qualités exigées ? Une bonne culture générale et vidéoludique, un sens aigu de l'analyse, une aisance d'expression. Mais il n'existe pas de profil type. Lectures recommandées, selon Manuel Bevand, prof de game design ? "Ce qu'écrit Chris Crawford, notamment "The art of computer game design" [dispo en intégralité sur le Net], paru en 82 et qui est toujours pertinent aujourd'hui".